Virginie, naturopathe expatriée au Brésil a suivi le programme “Décroche les Etoiles”. Elle nous raconte son expérience.

Bonjour Virginie. Je suis ravie de te retrouver pour ce témoignage et te remercie d’avoir accepté de témoigner. Nous avons vécu ensemble le programme « Je décroche les étoiles » qui est un programme pour les entrepreneurs avancés, qui ont déjà leur métier et leurs propres challenges. En tous cas, le tien était plutôt : Je sais faire une activité en présentiel. Comment je la transfère en ligne ?
Je n’en dis pas plus et te laisse te présenter.

Bonjour Anne. Virginie, je suis expatriée au Brésil depuis 2 ans et demi. Je vis avec mon mari et mon petit garçon. Je suis naturopathe. J’ai donc pratiqué mon métier en présentiel et, en te rencontrant, j’ai changé un peu ma façon de voir et de faire. 

As-tu dit quel métier tu faisais ?

Oui, praticienne de santé naturopathe. Je suis diététicienne de premier métier mais je m’affirme comme naturopathe. 

Si on fait une rétrospective, te rappelles-tu dans quelle situation, je dirais même dans quel état d’esprit tu étais quand nous nous sommes rencontrées ?

J’étais un peu perdue, je ne sais pas si c’est le mot, mais en tous cas pleine de questionnements, beaucoup d’interrogations, je pense des craintes et des peurs aussi par rapport à ma profession que j’ai dû arrêter du jour au lendemain. Je me disais : Aujourd’hui, comment une profession que j’aime exercer, que je ne me voyais pas du tout arrêter, comment faire, étant à l’étranger, ne maîtrisant pas la langue… Et même si j’avais maîtrisé la langue, c’est tout un contexte culturel que je suis en train d’acquérir. C’était un peu compliqué pour moi. J’ai eu d’autres idées et puis après, est venue la grande question : Mais si je dois encore bouger ? Je ne me voyais pas tout redémarrer à chaque fois. Donc, plein de questions : Comment faire une activité nomade ? Comment faire mon activité ? J’étais vraiment dans cet état d’esprit.

Je me rappelle une grande envie d’y aller, d’avoir vraiment ton projet, de retrouver ton activité puisque tu t’étais, d’une certaine façon, déracinée en partant au Brésil, avec ce choix de vie. Se dire : OK, j’ai fait ce choix de vie personnelle. Maintenant, comment je me ré-épanouie sur un plan professionnel, sachant que ce choix allait durer dans le temps. Ce n’était pas une parenthèse de vie d’un ou deux ans. 

Non. 

Te rappelles-tu ce que tu étais venue chercher dans l’accompagnement ? Te rappelles-tu peut-être même de ton objectif ?

Mon objectif, c’était vraiment de trouver quelqu’un à mes côtés qui puisse m’aider. Je savais exactement où je voulais aller, ce que j’avais envie d’obtenir mais je ne savais pas du tout par quel chemin passer. En fait, c’était vraiment ça, quel chemin prendre ? Par quoi commencer ? Je me sentais perdue par rapport aux étapes et j’avais vraiment besoin de quelqu’un pour m’aider, me dire que d’abord il faut commencer par ça et après… J’avais vraiment besoin de ça.

Il y avait une espèce de montagne devant toi pour atteindre ton objectif. Quel fil tirer en premier…

Oui. J’avais quelques notions mais je ne savais pas ce qui était le plus urgent, le plus logique. Je me sentais vraiment perdue. 

Et je me rappelle aussi ce besoin de t’approprier cette nouvelle façon de travailler : Maintenant, je travaille en ligne donc je transpose ce que je fais déjà très bien en présentiel mais comment adapter à une formule en ligne, à distance, tout cet accompagnement ? Il y avait toute la communication mais aussi la pratique d’accompagnement. 

Ce n’était pas évident de me dire que j’allais pouvoir exercer en ligne. C’était un concept qui m’était un peu étranger au début, que j’ai mûri. Il y avait toute cette dimension en ligne, travailler en ligne qui était vraiment nouvelle pour moi. 

Et pourquoi as-tu choisi de travailler avec moi ?

Je t’ai rencontrée je ne sais plus comment. Je pense que j’ai dû recevoir un mail. Les choses n’arrivent jamais par hasard. Quand j’ai vu Femmes de projets, il y avait le mot nomade, le mot projet personnalisé pour les femmes expat. Forcément, ça m’a parlé. Et puis, je me suis tout de suite lancée avec une session gratuite pour pouvoir en savoir un peu plus, te rencontrer. J’ai aimé ton approche, ta personnalité. On parle beaucoup du feeling mais c’est quelque chose d’important. Je me suis dit que ça pouvait complètement matcher, allons-y !

Et alors, quels résultats as-tu obtenus ? Quand tu prends du recul sur toute cette aventure passée ensemble, qui a été séquencée et qui a fait l’objet de plein de nouvelles arrivées : ton fils, le mien… C’était une vraie aventure. Aujourd’hui, quels sont ces résultats, tes satisfactions ? 

J’ai réussi à mettre mon projet sur pied, le site, etc. J’ai eu ma première cliente. Je ne pensais même pas en arriver là puisqu’en fait, il y a beaucoup d’étapes à passer. Mais au-delà du résultat concret, il y a un vrai développement personnel, une vraie évolution. Ça fait grandir sur plein de choses, tant sur l’organisation, sur soi-même. Je pensais me connaître mais finalement, quand on recreuse à chaque fois, on redécouvre des choses. C’est top ! Je me sens grandie et je sais aujourd’hui encore plus quelles sont mes valeurs ajoutées, quels sont aussi mes défauts mais ce n’est pas sur un point négatif. C’est aussi me dire : Je sais comment mieux me cadrer pour pouvoir avancer sereinement et atteindre mes objectifs. Ça, c’est super !

Et justement, toi qui a pratiqué l’accompagnement en présentiel et qui maintenant le pratique en ligne, comment te sens-tu par rapport à ça ? Est-ce que tu aimes, tu kiffes ? Si tu veux nous partager ça…

Je me dis que, du coup, même si je devais revenir en France, je garderai aussi ce côté en ligne. Il y a un côté simple, pratique. Bien sûr, je suis en ligne donc il y a des choses que je ne peux pas faire en présentiel mais finalement, ça n’enlève rien de ce que peut partager la personne, de ce qui peut passer à travers l’écran donc, finalement, c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Et même, parfois, c’est aussi fort qu’une consultation en présentiel. Je trouve qu’il y a même des choses qui émergent plus facilement, comme si la personne se sentait un peu protégée derrière un écran. Il y a des choses qui vont peut-être plus loin. Je suis très contente. Finalement, en ligne, il y a plein de choses possibles. Très contente !

C’est chouette parce que tu as pu justement essayer les deux pratiques. 

Oui. 

Et selon toi, quel a été soit ton plus grand changement ou au moins ta plus grande prise de conscience sur tout ce chemin parcouru ?

Par rapport à ma façon de faire personnelle, je pense que c’est de prendre le temps de faire les choses. J’ai aussi beaucoup appris par rapport aux objectifs, savoir se fixer des objectifs, chose que je pensais savoir faire et, en fait, pas vraiment, ou des objectifs un petit peu trop ambitieux. J’ai vraiment appris les micro-objectifs, savoir faire du pas à pas. C’est quelque chose que je ne savais pas faire et qui est essentiel pour atteindre son objectif. C’est ma plus grosse prise de conscience. Je pense que j’allais un peu trop vite, un peu trop dans la hâte et, finalement, on peut faire les choses plus lentement, plus posément, avec réflexion pour arriver au même résultat et, parfois, avec même encore un résultat au-delà de nos espérances puisqu’on aura vraiment pris le temps de faire les choses. C’est quelque chose que j’ai appris à mettre en place.

Et on arrivera au bout avec plus d’énergie que si on se « grille ».

Oui, savoir s’économiser aussi. C’est hyper important de bien baliser son chemin pour pouvoir aller jusqu’au bout. 

Oui, et puis tu as joué aussi. Tu as aménagé les choses dans tout cet accompagnement que nous avons fait ensemble. Nous avons commencé ensemble, tu n’étais pas enceinte je crois, donc pleine d’énergie. Et puis, après, tu es tombée enceinte.

Oui, c’est arrivé à peu près au même moment.

Donc, tu as joué aussi avec les énergies différentes sur les différents trimestres. Et puis, est arrivé ton fils, donc un autre challenge en termes de temps disponible pour ton activité. Et donc, petit à petit, avec ce nouveau rôle de maman, comment jouer entre les différents rôles, l’organisation, tout en ayant des objectifs professionnels qui restent importants, qui sont essentiels, comment maximiser les choses. Tu le disais l’autre jour en session : la notion d’essentiel, comment aller à l’essentiel pour maximiser tout ce que l’on fait et réussir de la même façon les objectifs. 

Oui, et toute la dimension émotionnelle aussi qui est venue et qui n’est pas facile à gérer. Quand il y a trop de choses à gérer, l’émotionnel est encore moins facile à gérer. 

Que dirais-tu à celles qui, aujourd’hui, peut-être me connaissent ou me découvrent, découvrent les accompagnements et hésitent à faire ce fameux pas, ce fameux saut puisque c’est quand même une démarche que de prendre rendez-vous, comme tu l’as dit, pour la session gratuite et, après, de se dire « J’y vais, je saute le pas pour l’accompagnement » ?

Il y a cette session gratuite qui, je pense, est un super sas pour se donner une idée. Mais, pour toutes celles qui hésitent, si elles le sentent au fond d’elles-mêmes, au fond de leur cœur, que c’est quelque chose qui les fait vibrer et qu’elles sont sur le point de, c’est qu’il y a quand même une forte envie qui est là et qu’il faut se lancer, ne pas se laisser guider par les peurs et y aller, foncer pour mettre son projet sur pied. Il n’y aura forcément que du positif qui va en sortir même si on n’aboutit pas complètement. Mais, au moins, elles sont sur leur chemin avec leur projet. C’est ça le principal. Il faut y aller, écouter son cœur, ses ressentis et y aller. 

Exact ! Merci Virginie pour ce partage sur cette belle aventure que nous avons passée ensemble, avec tout ce sur quoi tu t’es challengée, toutes ces thématiques comme tu l’as dit. Tu as travaillé évidemment sur ta visibilité, sur tes offres, sur ton organisation, sur ton mindset bien entendu, c’est essentiel ; plein de choses sur lesquelles tu as vraiment progressé et sur lesquelles tu es montée en compétence. Moi, je t’ai vu grandir. C’était un bonheur de t’accompagner. 

Si tu es d’accord, je mettrai le lien vers ton activité. C’est Naturaz’elles. Je crois que tu ne l’as pas évoqué. Et pour toutes celles qui veulent en savoir plus sur Virginie et sur son activité, vous pouvez donc aller voir son site naturazelles qui vous permettra de découvrir les accompagnements qu’elle propose. 

Je te remercie Virginie et te souhaite une belle journée. 

Merci, toi aussi. A bientôt !

Pour découvrir Virginie et son activité, rdv sur son site juste ici : http://www.naturazelles.com/