Son expatriation en Malaisie a été une belle opportunité pour Virginie trouver son projet et lancer son activité de coaching. Elle nous partage ici son témoignage suite au programme “Mamans Expat” de chez Femmes de Projets qu’elle a suivi.

Bonjour Virginie. Je te remercie d’avoir accepté de témoigner. Tu as suivi le programme Maman Expat’. Je ne vais pas en dire plus et te laisser te présenter pour nous dire qui tu es et ce que tu fais.

Je suis Virginie. Qu’est-ce que je fais ? Je suis venue ici il y a un an, en Malaisie, à Kuala Lumpur. J’étais project manager chez Deloitte. Grâce au programme, je me suis reconvertie en tant que coach.

Quand quelle situation étais-tu avant que l’on ne se rencontre et que l’on ne commence à travailler ensemble ?

En fait, je savais que je voulais utiliser cette opportunité d’aller à l’étranger pour me reconvertir en tant que coach. A part faire une formation, je n’avais aucune idée de comment cela allait se dérouler. Le programme, je l’ai vu dès que je suis arrivée et me suis dit que c’était une bonne plateforme pour permettre que cela se mette en place.

Tu avais envie, de ce que je me rappelle de nos premiers échanges, de tourner une page sur ton job précédent. C’était une belle opportunité pour toi d’avoir cette expatriation. Tu avais déjà en tête cette notion de coaching et, en même temps, comme tu l’as dit, c’était flou. Il y avait cette peur peut-être aussi de ne pas réussir à vivre de cette activité-là.

Oui, il y avait certainement la peur de me lancer tout court, de définir vraiment ce que je voulais parce que, coach, c’est très large. Quel était mon pourquoi, pourquoi j’avais envie de le faire ? Cela résonnait mais quelle était exactement ma trame ? Quel type de coaching voulais-je mettre en place ? Au départ, je ne pensais pas forcément à du coaching en ligne. C’était du coaching one to one et cela s’est défini en étant un coaching en ligne. Je me sens vraiment à l’aise. Cela a été vraiment une plateforme pour définir ce que je voulais, pas seulement la réflexion mais aussi de me lancer. Etant donné que je suis perfectionniste, j’aurais eu beaucoup de mal à me lancer sans ce programme, ces échanges.

Tu étais venue chercher quoi exactement dans l’accompagnement et quels étaient tes objectifs précis quand tu as décidé de nous rejoindre ?

C’est une bonne question. Je pense que je n’avais pas vraiment d’objectif précis. Je pense que c’est vraiment tombé à un moment où je me suis dit « J’arrive. J’ai ce projet de devenir coach. Je ne connais personne ici. C’est une plateforme de rencontre aussi. C’est un peu un projet clé sur porte. Si je fais ce programme, a priori, je vais lancer mon activité ». C’était un challenge et je pense que c’est réussi.

J’avais l’impression que c’était te donner toutes les chances de réussir à lancer ton activité aussi.

Complètement. C’était le support dont j’avais besoin pour réfléchir à ce que je voulais vraiment. Je pense que tant que l’on n’a pas exactement défini ce que l’on veut, on peut se disperser, se lancer tous azimut. C’est une perte d’énergie tandis que là, avec le programme, nous avons fait étape par étape. C’était vraiment guidé, avec la réflexion mais aussi l’action, l’action guidée pour pouvoir vraiment lancer l’activité. Pour moi, c’est une réussite parce que c’est exactement ce dont j’avais besoin.

Et pourquoi as-tu décidé de travailler avec moi ?

Parce que la connexion se passait bien. J’avais déjà été coachée avant, ce dont j’avais parlé. Je sais que le coaching est très personnel et qu’il faut avoir confiance. Il faut que le courant passe immédiatement. Il faut avoir confiance en la personne que l’on a en face de soi. Je n’ai pas cherché plus loin. C’était important qu’il y ait cette connexion entre nous.

Peux-tu nous dire aujourd’hui quels ont été les résultats que tu as obtenus concrètement ? Dis-nous en plus.

Concrètement, je suis coach en ligne. Je fais encore du présentiel, en face à face, quand cela se présente mais j’essaye vraiment de le faire en ligne. Et j’ai des clientes. Le bouche à oreille fonctionne, je dirai, petit à petit et c’est bien pour moi parce qu’il faut aussi le temps que j’acquière cette posture. Mes clientes sont contentes. Elles me réfèrent à d’autres clientes et, petit à petit, cela grandit. Tout n’est pas encore en place. Il y a encore des choses à faire, à améliorer mais c’est lancé.

Tu as pu valider que ta posture fonctionnait aussi avec tes clientes et améliorer toute cette démarche-là en connexion avec la réalité de tes clientes en fait.

Exactement. Je pense que c’était bien de me lancer en milieu de programme parce que cela m’a permis de valider mon projet tout en continuant à le faire grandir et, maintenant, évidemment, mes clientes continuent à me faire grandir, à me donner des idées et à permettre que mon business se développe.

Et quelle a été, peut-être, ta plus grande prise de conscience sur tout ce programme vécu ensemble ?

Je pense que pour moi, nous en avons beaucoup parlé, c’était vraiment l’équilibre entre l’être et le faire. Je pense que j’ai toujours été dans la performance. C’est la carrière qui voulait cela, en tant que consultante. Pour moi, l’équilibre entre être, me recentrer, faire des choses qui permettent de respirer et d’être moi-même à côté de l’action. C’est une prise de conscience, c’est une chose à laquelle je fais attention. Et, l’autre, c’est se mettre dans l’action quand on a peur, dépasser cette peur par l’action. Avoir le support nécessaire, ce n’est pas juste « Je me lance de façon inconsidérée ». C’est avec le support, la motivation de toi, du groupe aussi, de pouvoir vraiment se lancer, d’essayer et dépasser cette peur.

Je dis souvent que ce programme est un peu la possibilité de se lancer en toute sécurité, avec un filet de sécurité.

Je valide, c’est vraiment ça. Je suis vraiment contente de l’avoir fait pendant le programme, pas en fin de course, vraiment au milieu du programme pour asseoir la légitimité, pour être maintenant certaine que ce projet est le mien, qu’il tient la route. Je ne sors pas du programme en me disant « Je dois encore me lancer ou je ne suis pas encore sûre ». Non, c’est très clair. Tout cela a été validé. Maintenant, cela peut encore évoluer, grandir évidemment, c’est le début mais c’est validé.

D’autant plus quand tu as tes clientes. C’est la dernière étape qui permet de valider ton projet.

Complètement, des clientes pendant le programme et, maintenant, cela continue.

On croise les doigts, on cultive sa confiance même.

Tout à fait.

Que dirais-tu à celles qui hésitent ou qui ont peut-être découvert le site femmes de projets, ce que je fais, et qui hésitent à travailler avec moi ?

Je pense que le programme que tu proposes est vraiment complet. Il y a beaucoup de choses pour nous faire grandir. Au niveau de la plateforme, il y a vraiment une partie réflexion mais aussi beaucoup de contenu, du contenu très pratique pour pouvoir se lancer. Après, il y a les coachings individuels qui permettent vraiment d’avancer avec toi. Il y a aussi les appels de groupe qui permettent de se dire « On n’est pas seule ». Il y a un groupe qui est là pour nous soutenir. Il y a la plateforme Facebook où, de semaine en semaine, on se tient, on se tire, on se booste. C’est très complet et très dense. Si on se donne dans ce programme, il n’y a aucune raison pour qu’il n’y ait pas le résultat. Je pense que tout est là pour réussir.

Toutes les clés sont là, sous différentes dimensions et du coup, la possibilité, comme tu le montres et comme tu l’as vécu toi, est donnée de progresser et de créer son activité et d’avoir des clientes dans la foulée.

Oui, avec ou sans projet au départ. Il y a cette partie de réflexion qui permet de se dire « Qui je suis ? Qu’est-ce que je veux ? Quel est mon fil conducteur ? ». Et même moi, en sachant plus ou moins, cela m’a aidée à le définir plus en profondeur. Pour les personnes qui n’ont pas de projet, c’est vraiment le moment pour le définir.

Oui, effectivement. Nous ne sommes pas parties du principe, quand nous avons commencé ensemble, que tu allais être coach. Nous sommes vraiment parties de la base pour valider ce projet et être bien sûres que c’était la bonne voie pour toi et, après, on l’a affinée, on l’a améliorée. Tu le disais tout à l’heure. Tu as adopté la posture en ligne alors que ce n’était pas ce que tu avais en tête. Nous avons affiné ta clientèle aussi. Tu es venue revalider tout cela avant de partir dans l’action.

Oui, et je pense que j’ai beaucoup chipoté au départ, si je regarde maintenant les comptes-rendus. C’est personnel. Chacun doit être prêt mais, effectivement, le programme permet d’avoir différentes clés pour être prête. Après, de nouveau, je pense que c’est comme tout coaching. Il faut s’investir pour pourvoir avoir des résultats.

Oui. Merci Virginie pour ton partage. Tu me transmettras de toute façon ta page Facebook et ton site quand il sera prêt et comme cela, toutes les personnes qui verront cette vidéo pourront aussi aller découvrir plus largement ce que tu fais et ce que tu peux proposer. Tu peux peut-être, quand même, nous dire le nom de ton activité.

En effet. C’est Realize coaching. C’est un coaching en ligne pour les femmes. Les thèmes abordés sont la motivation, la confiance, l’équilibre privé/professionnel et l’organisation. Je me cible sur les femmes parce que j’ai été consultante et que ce n’est pas facile de combiner tous les rôles. Evidemment, bienvenues sur ma page.

Merci à toutes celles qui ont vu cette vidéo. Si vous voulez en savoir plus sur Virginie et son activité, je vous invite à aller consulter sa page Facebook dans un premier temps, son site internet après, quand il sera prêt. Virginie, je te souhaite une belle continuation. Ca a été un plaisir pour moi de travailler avec toi. Je te souhaite plein de nouvelles clientes.

Je te remercie beaucoup Anne et te dis à bientôt parce que l’on reste en contact. Merci. Au revoir.

Pour découvrir l’activité de Virginie:

https://www.facebook.com/realisecoaching/

http://realisecoaching.com/

Et si on se rencontrait ?

Séance découverte
(valeur 127€)

5 places par mois

Un rdv booster pour échanger ensemble sur tes objectifs, tes difficultés et voir comment je peux t’aider.

Pars à la découverte de la vie qui te ressemble.

Conférence en ligne :

CREE L'ACTIVITE NOMADE QUI TE RESSEMBLE

Femme expatriée, maman expatriée

5 étapes clés pour réussir l'ativité nomade qui te ressemble

(tout en respectant ton équilibre)

Marketing par

You have Successfully Subscribed!