Son expatriation en Espagne a été une belle opportunité pour Sarah pour réaliser son projet de cœur. Elle nous partage ici son témoignage suite au programme “Envol” de chez Femmes de Projets qu’elle a suivi.

Bonjour Sarah. Je suis ravie de faire ce témoignage avec toi et te remercie d’avoir accepté de témoigner. Nous avons travaillé ensemble sur 9 mois sur le parcours qui s’appelle « Envol ». Je ne vais pas en dire plus sur toi et te laisser te présenter.

OK, salut Anne. Bonjour tout le monde. Je m’appelle Sarah. J’ai 35 ans. Je viens de Suisse et je vis à Madrid depuis bientôt 2 ans. Je suis éducatrice sociale de formation. J’ai travaillé pendant plusieurs années avec les migrants et, ensuite, avec des enfants / ados en difficulté et leur famille.

D’accord. Quand nous nous sommes rencontrées, te rappelles-tu un peu dans quel contexte ou quelle situation tu étais ?

Oui, cela faisait 9 mois à peu près que je vivais à Madrid. Quand je suis arrivée en Espagne, je savais que ça allait être compliqué de travailler en tant qu’éducatrice parce que les conditions salariales, le chômage et les avancées aussi au niveau social n’étaient pas top. Je m’étais déjà dit que je voudrais créer ma propre activité. Simplement, je ne savais pas du tout par quoi commencer. J’avais des idées plein la tête mais étais un peu perdue. Je me sentais seule et, au fil des mois, je me sentais assez déprimée en fait. Je me suis demandé si ça allait être possible.

C’est ça. Tu venais de Suisse ?

Oui.

Tu avais cette connaissance de la pratique de ton métier en Suisse et, là, tu es arrivée en Espagne pour des raisons personnelles et donc, tu vas me dire mais, c’était un peu te réinventer dans ce nouveau pays.

Exactement. C’était la page blanche. Je savais que je voulais continuer à travailler dans le même domaine parce que j’adore mon métier mais je ne savais pas justement comment me réinventer. Je ne savais pas ce que je pouvais créer qui pouvait correspondre à ma vie en Espagne.

OK. Et quand tu as décidé de rejoindre l’accompagnement Femmes de Projets, quels étaient tes attentes ou tes objectifs ?

En fait, j’avais surtout besoin de quelqu’un qui me guide, qui me dise par où commencer et qui me donne un coup de boost, quelqu’un qui me montre que c’était possible. C’était ça que je recherchais surtout. Et puis, je cherchais aussi quelqu’un qui me montre le chemin, qui débroussaille un peu avec moi, qui m’aide sur des aspects un peu plus techniques de création d’une activité de A à Z, avec tous les aspects techniques que cela engendre. En dehors des idées, après, il y a la mise en place, la mise en forme.

D’accord. Et alors, pourquoi as-tu décidé de travailler avec moi ?

J’ai décidé de travailler avec toi parce que je suis tombée un peu par hasard sur une mini-formation d’une semaine sur Facebook. J’ai adoré les exercices que tu proposais. Tous les jours, j’ai fait les petits exercices et, rien que ça, ça m’a vraiment parlé. C’était pile les questionnements dans lesquels j’étais. Et tout le monde pouvait répondre. Je voyais qu’il y avait plein d’autres femmes qui se posaient les mêmes questions, qui étaient aussi en expatriation. Je me suis sentie rassurée, entendue dans mes questionnements. Je me suis donc dit « C’est top, ça fait du bien ». C’était une semaine mais, rien que cette petite semaine, ça m’a déjà bien boostée. Après, j’ai pris un rendez-vous gratuit avec toi et le feeling est bien passé. Ca a aidé aussi. Je suis allée voir ton site. J’ai vu les témoignages, ce qui était aussi rassurant. J’ai bien aimé qu’il y ait l’aspect prise en compte de l’être, de la personne, de nos valeurs et la prise en compte des aspects plus techniques par rapport à la création d’entreprise ou de mise en forme sur les réseaux sociaux, sur Internet, site web, etc.

Les deux aspects : l’aspect vraiment projet en tant que tel, mise en œuvre, dans ce que tu dis, et le côté moi en tant que personne et en tant qu’entrepreneur, comment je développe mon potentiel humain et comment je dépasse aussi mes peurs, mes croyances.

Voilà, c’est ça. Je trouvais que c’était complet, complémentaire. Il y avait justement l’être, l’action et il fallait d’abord que je fasse un travail sur moi, sur mes peurs, mes blocages, mon manque de confiance, tout ça, et toute la partie idée. Après, passer à l’action, concrétiser tout cela. Je trouvais que dans ce que tu proposais, il y avait les deux aspects.

OK. Et peux-tu nous partager les résultats que tu as obtenus ?

Oui, avec plaisir. J’ai créé ma propre activité. C’est bon. Ca s’appelle « Bien dans mes baskets ». J’accompagne des ados et leurs parents dans des difficultés du quotidien, autour de thématiques comme la communication, le harcèlement, la violence, les secrets de famille… enfin les thèmes sont assez larges. Et, j’ai créé mon activité il y a déjà quelques mois où je me suis vraiment lancée avec mon nom, etc. Depuis, j’ai pu accompagner deux clients test, où j’ai essayé de voir si cela convenait, si je devais améliorer des choses, faire des modifications, etc. Je les ai accompagnés tous les deux, séparément bien sûr, sur 3 mois. Ils étaient satisfaits du résultat. Ils ont demandé, les deux, à renouveler, cette fois de manière rémunérée. J’ai mes deux premiers clients officiels. Je suis super contente, j’adore ce que je fais. J’avance gentiment. Tout le reste est en train de se mettre en place gentiment.

Tes deux premiers clients et la création de ton activité, c’est chouette ça. Est-ce que tu arrives à te dire « Ca, ça a été le plus grand changement pour moi », ou en tous cas, il y a peut-être une prise de conscience qui a pu ressortir de tout ce que l’on a vécu ensemble. Ce serait quoi pour toi ?

Je me suis rendue compte que tout était possible. En tous cas, ça m’a ouvert un champ de possibles. J’ai pris conscience de mon potentiel, que j’avais plein de compétences, plein de choses à offrir et que j’étais capable de faire plein de choses. Si on mettait les choses en place correctement et si on y croyait, qu’on était passionné par ce que l’on faisait, on pouvait vraiment créer quelque chose qui nous ressemblait, dans lequel on se sentait à sa place, aligné sur ce qu’on faisait. C’était ça surtout.

Oui, c’est chouette. Et je pense à quelque chose. Je le précise mais ton activité, tu la fais aussi bien sur Madrid qu’en ligne.

Oui, exact. Pour l’instant, j’ai surtout commencé en ligne mais je compte mettre en place aussi du présentiel sur Madrid.

OK. Que dirais-tu, peut-être, à celles qui hésitent à passer le pas, à passer le cap de travailler avec moi et de rejoindre un accompagnement Femmes de Projets ?

Je leur dirai déjà de ne pas hésiter du tout, vu ce à quoi je suis arrivée. Mais, s’il fallait leur donner des arguments, je leur dirai de prendre un rendez-vous avec toi, tout simplement, un rendez-vous gratuit puisque je trouve que cela permet de faire connaissance, de voir si le feeling passe ou pas parce que c’est important. Je les rassure, tu ne pousses pas du tout à ce que l’on prenne absolument quelque chose avec toi. C’est vraiment un rendez-vous relax, où on peut vraiment faire connaissance tranquillement, poser nos idées, nos peurs, etc., et voir si ça peut coller. Et puis, peut-être aller voir ton site et le résultat que les différentes personnes ont obtenu. En tous cas, moi, je suis vraiment ravie. Quoi qu’il en soit, au final, je crois qu’on arrive à quelque chose de vraiment concret. Avoir des clients ou pas, le chemin est de toute façon hyper-enrichissant. Je leur dirai que, de toute façon, elles vont sortir grandies du chemin fait avec toi. Elles vont apprendre beaucoup de choses sur elles. Tu amènes beaucoup d’outils, de réflexion. De toute manière, ça les enrichira. Ca leur permettra d’avancer d’une manière ou d’une autre.

C’est vrai que l’idée du chemin est importante effectivement. Je te rejoins, même s’il y a, bien entendu, un objectif défini ensemble au début, il y a aussi tout ce chemin et tout ce vécu qui est enrichissant. C’est surtout ça finalement avec quoi vous repartez. C’est « Qu’est-ce que j’ai vécu dans ce chemin ? Mon projet, oui, et c’était mon objectif de départ, mais c’est presque comme une évidence, ce chemin, que m’a-t-il apporté à titre personnel ? ». Je dis souvent que, même quand on a un projet professionnel, c’est cet aboutissement-là mais, finalement, ce que l’on recherche derrière, le plus important, c’est toute cette expérience humaine que l’on a pu vivre et que l’on vit en tant qu’entrepreneur. Aussi, en général, on s’enrichit quand on crée son projet, quand on est à la tête de son activité. C’est ça qui est le plus important dans toute cette sphère finalement.

Exactement parce que notre projet ou notre objectif de départ peut changer. On peut tout d’un coup se rendre compte que, finalement, ce n’est peut-être pas exactement comme on le pensait au départ, ou que ça ne se concrétise pas comme ça. On se dira « Non, je préfère retourner à une vie salariée ». Tout le chemin que l’on aura fait, on aura gagné des choses, on se sera enrichie, on aura appris vraiment plein de choses. Nous aurons aussi partagé. C’est aussi ça que je trouve hyper riche dans ce que tu proposes, c’est que l’on partage avec d’autres femmes. Il y a un groupe fermé où nous nous retrouvons toutes. C’est vraiment incroyable. C’est une des choses que j’ai préféré, cette force que l’on s’apportait les unes aux autres et tout ce que l’on pouvait s’enseigner entre nous, se partager. Tous les livres que j’ai pu lire, j’ai commencé à écouter beaucoup de podcasts suite au travail que j’ai fait avec toi. Ca m’a vraiment ouvert sur plein de choses. Quoi qu’il arrive, même si je décide à un moment donné de faire autre chose que le projet qu’on a concrétisé ensemble, tous ces outils, je les aurai.

Oui, tu peux t’en resservir. En fait, tu as construit ta valise entrepreneuriale dans ta personne et dans tes outils et, finalement, tu peux les réutiliser pour tout projet.

Exactement, c’est ça. Je sens maintenant que, dans n’importe quel projet, j’aurai ça avec moi. Vraiment, c’est rassurant. Ca me donne confiance et, d’ailleurs, ça me donne envie de me lancer dans d’autres projets.

Exactement. On ne t’arrête plus maintenant.

Non, exact. Comme je disais, le champ des possibles est vaste.

Tout est vraiment possible.

Voilà.

Merci Sarah pour ce partage. Je mettrai avec la vidéo le lien qui amènera vers ta page Facebook pour que toutes les personnes qui découvriront cette vidéo puissent en savoir encore plus sur ton activité, et te suivre aussi, et puis, quand ton site sera finalisé, nous l’ajouterons aussi à la vidéo. Je te remercie pour tout ça. Ca a été vraiment une belle aventure ensemble et je t’ai vue grandir, évoluer, t’enrichir sur tous ces mois passés ensemble. Je te souhaite du coup une belle aventure et, de toute façon, nous restons en contact. Je te souhaite aussi une belle journée.

Merci beaucoup Anne pour tout. A bientôt.

 

Retrouvez Sarah:

https://www.facebook.com/biendansmbaskets/

Et si on se rencontrait ?

Séance découverte
(valeur 127€)

5 places par mois

Un rdv booster pour échanger ensemble sur tes objectifs, tes difficultés et voir comment je peux t’aider.

Pars à la découverte de la vie qui te ressemble.

Conférence en ligne :

CREE L'ACTIVITE NOMADE QUI TE RESSEMBLE

Femme expatriée, maman expatriée

5 étapes clés pour réussir l'ativité nomade qui te ressemble

(tout en respectant ton équilibre)

Marketing par

You have Successfully Subscribed!