Après 10 ans d’expatriation au Moyen Orient, en Afrique et en Amérique du Sud, Claire a suive le programme “Mamans Expat”. Elle nous raconte son expérience.

Bonjour Claire ! Nous avons vécu ensemble durant un an l’aventure du programme « Maman expat ». Je te remercie d’avoir accepté de témoigner. Je ne vais pas en dire plus sur toi et te laisser te présenter. 

Je m’appelle Claire. Je suis de retour en France depuis un an et demi maintenant. Auparavant, j’ai été expatriée pendant 10 ans au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Sud. 

Quand nous nous sommes rencontrées, quand nous nous sommes connues même, dans quelle situation étais-tu ?

Je revenais donc de 10 ans d’expatriation. Pendant ces 10 ans, j’avais complètement mis ma carrière de côté. On peut dire que j’étais maman expatriée à plein temps. J’ai eu 3 enfants. Ma priorité était ma famille. Avec cette opportunité de retour en France, j’avais envie de débuter quelque chose de nouveau et donc de créer mon activité mais je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. 

Effectivement. Quelles étaient tes attentes par rapport à l’accompagnement ?

J’étais venue chercher l’opportunité de ne pas me retrouver seule au moment du retour d’expatriation parce qu’on entend souvent dire que c’est plus difficile que de partir. J’appréhendais un peu. Et notre retour en France s’est fait un peu plus tôt que ce que j’avais, moi, imaginé donc j’avais envie d’avoir une stratégie, un but et de vivre ce retour en France comme le début d’une nouvelle aventure, pas seulement la fin de la page expatriation. 

Tu souhaitais vraiment mettre en place des choses et te lancer dans quelque chose de nouveau.

Exactement, que ce ne soit pas la fin de cette page d’expatriation. J’avais vraiment envie d’être dans une dynamique. 

Une énergie, une dynamique, c’est vrai, je me rappelle bien. Et pourquoi as-tu décidé de travailler avec moi ?

Comme je te le disais, à mon retour en France, j’étais quand même un petit peu inquiète sur le tour que les choses allaient prendre et j’avais besoin d’un cadre, d’être accompagnée pour avancer sérieusement et avoir quelqu’un pour me guider. J’ai bien aimé que ta proposition s’adresse aux femmes expatriées parce que j’avais besoin de garder un pied dans cet univers. Aussi, pour moi, c’était plus rassurant d’être en contact avec des femmes expatriées dont je me sentais beaucoup plus proche qu’une entrepreneuse française qui ne l’aurait pas vécu.

Oui, il y a des problématiques, des questionnements, des vécus qui sont bien différents. Notamment, quand on revient en France, pour l’avoir vécu aussi, rester connectée avec le monde expatrié a un côté rassurant. 

Oui, très rassurant, exactement. 

On continue à parler le même langage. 

Exactement ! Et aussi, c’est plus simple de parler de son expérience. On n’est pas jugée. On est jugée par des gens qui connaissent ce que l’on a vécu. C’est complètement différent. Pour moi, c’était très important. Je crois que je ne l’aurai pas fait avec quelqu’un d’autre. C’était capital.

Et puis, nous avons senti dans ton groupe la compréhension quand il y avait des coups de mou, que ce soit en expatriation d’ailleurs ou en retour d’expatriation. Le fait de savoir ce que l’autre vit aide aussi à la compréhension. 

Exactement. 

Quels ont été les résultats obtenus durant l’accompagnement ?

C’était plutôt très positif puisque, comme je le disais, je suis partie sans aucune idée de ce que je voulais faire et donc, j’ai trouvé une activité qui a vraiment du sens pour moi. Et, au-delà de l’activité, j’ai aussi trouvé un super équilibre entre ma vie perso, ma vie de maman et ma vie d’entrepreneuse. C’était une bonne surprise parce que ce n’était pas ce que j’étais venue chercher mais je suis ravie de l’avoir trouvé. Plus concrètement, je suis en train de créer mon entreprise pour commencer à vendre les carnets que je fabrique. 

Tu peux nous donner le nom de ton entreprise, de ta marque même ?

Oui, ça s’appelle Zandhe. 

Le lien vers tes réseaux sociaux et ton site sera mis juste en-dessous de la vidéo. 

S’il y avait un grand changement ou une prise de conscience que tu devais relever ou qui t’a marquée durant cet accompagnement, sur cette année ensemble, ce serait quoi ? Qu’est-ce que tu retiens le plus ?

C’est un peu ce que je viens de dire. Ça concerne mon rythme de vie, mon organisation et aussi la place que j’accorde maintenant à mon bien-être parce qu’au-delà de la création de mon activité, ce dont je suis ravie, j’ai pris conscience que mon équilibre personnel était vraiment la clé de la réussite. Aujourd’hui, je me sens parfaitement alignée et c’est vraiment grâce à l’accompagnement. 

Et tu as réussi, si je peux me permettre, à intégrer dans ton cadre de semaine d’autres éléments qui sont importants pour toi, d’autres types de projets (associatifs ou autres) et je trouve que c’est aussi important. C’est essentiel de comprendre ce que je chacune veut parce que tout le monde n’a pas cette envie ou ce besoin. Il faut se dire qu’il y a le projet, l’équilibre familial comme tu l’as dit et il y a peut-être d’autres projets qui peuvent être de l’ordre associatif ou bénévolat qui peuvent aussi faire sens. Il faut donc savoir quelle place et quel temps donner à chaque chose pour avoir cet épanouissement global.

Oui, exactement. C’est vrai que la notion de temps est importante parce que j’arrive effectivement à caser dans ma semaine beaucoup plus de choses que ce que j’imaginais pouvoir faire, tout à fait !

L’organisation est un gros point de travail. L’idée est qu’aujourd’hui, tu ressortes avec ton organisation à toi, celle qui fonctionne pour toi. 

Exactement. 

Et que dirais-tu à celles qui, peut-être, me connaissent ou même me découvrent et hésitent à passer le cap, à sauter le pas ?

Je leur dirai que, si elles sont disponibles et ont l’envie de se rendre disponible pour suivre toutes les étapes, elles repartiront avec plus que ce qu’elles seront venues chercher. Pour moi, c’est sans aucun doute. Ce n’est pas un miracle mais si on se lance dans l’aventure avec l’esprit ouvert, on a vraiment beaucoup à y gagner. 

Chouette, merci ! Merci Claire pour ce partage et ce témoignage. Comme je l’ai dit, on va partager les éléments pour que chacune puisse te découvrir, te contacter même si elles en ont envie et, en tous cas, voir et pouvoir acheter même tous ces carnets. Je te souhaite une belle continuation, une belle aventure parce que maintenant, tout s’ouvre à toi et te dis à bientôt !

Merci, à bientôt Anne !

​Pour en savoir plus sur l’activité de Claire, c’est par ici !