Témoignage d’Aude, pharmacienne expatriée aux Etats Unis, qui a suivi le programme Mamans Expat. Aude a trouvé sa voie et obtenu ses premiers clients.

 

Bonjour Aude. Je te remercie d’avoir accepté de témoigner. Nous avons vécu ensemble l’aventure Mamans Expat’. Je ne vais pas en dire plus sur toi et te laisser te présenter.

Bonjour Anne. Merci de m’accueillir. Je m’appelle Aude. Je vis actuellement en Arizona et, grâce au travail mené avec toi, j’accompagne désormais les parents dans la gestion des émotions compliquées de leurs enfants grâce à des solutions naturelles.

Te rappelles-tu dans quelle situation tu étais avant que l’on ne commence ensemble, avant l’accompagnement ?

C’était compliqué. En France, je suis pharmacienne. Mon doctorat, ne se transfère pas aux Etats-Unis, en tous cas, pas en tant que tel. Il existait de nombreuses interrogations sur mon devenir professionnel. Suis-je ce que tout le monde attend de moi ? La pression sociale et familiale de faire un copier/coller de ce que j’étais en France. Est-ce que je le transfère aux Etats-Unis ou j’en profite pour faire autre chose ? Plein de questionnements sur le devenir professionnel.

Quand tu as rejoint l’accompagnement, tu as passé le cap de l’aventure Mamans Expat’. Quels étaient tes attentes, tes objectifs ? Qu’avais-tu envie de vivre avec cette aventure ?

Je cherchais des réponses. C’était vraiment cela. Qu’allais-je faire de mes dix doigts ? Cela allait vraiment au-delà de cela. C’était finalement est-ce que je me définis uniquement par mon métier ou suis-je bien plus que cela ? Qui je suis ? Quel objectif donner à ma vie et quelle marque laisser ? Quel changement voulais-je faire dans ma vie ? Les questions portaient à la fois sur le faire et sur l’être. Je cherchais vraiment des réponses.

As-tu conscience, à ce moment-là, de vouloir travailler sur ton être ou étais-tu plus dans une démarche de lancer ton projet professionnel et trouver quelque chose de nouveau ?

C’était un peu les deux. Je ne pensais pas que cela irait si loin en fait. J’avais conscience qu’il fallait que je réfléchisse à ce qui me faisait vibrer mais je ne pensais pas que cela irait si loin dans la démarche.

Pourquoi as-tu décidé de travailler avec moi, que l’on travaille ensemble ?

Je n’étais pas du tout partie pour travailler avec toi au départ. Il m’a fallu plusieurs réalisations.

La 1ère réalisation, il a fallu que je comprenne que je voulais devenir entrepreneure. Je ne partais pas du tout là-dessus. Nous ne sommes pas expatriés aux Etats-Unis. Mon mari est américain. Nous sommes venus pour monter notre entreprise. La première année, cela a été vraiment galère puisque nous partions de rien. Pour moi, c’était la panique, le stress complet. Il fallait que je trouve un emploi salarié qui me garantisse un revenu que je connaisse à l’avance et qui me rassure vraiment. Il a fallu que je réalise que travailler pour quelqu’un, ce n’était pas pour moi.

La 2ème grande réalisation, cela a été de me dire que je ne voulais pas recommencer cela. Au gré des aléas de notre vie, je ne veux pas à chaque fois remettre en cause tout ce que j’ai construit. Je veux vraiment quelque chose qui puisse me suivre comme un sac à dos. Une fois que j’ai compris que je voulais être entrepreneure et que je voulais un projet nomade, tu m’as été recommandée par la personne que j’étais allée voir initialement pour m’aider à faire mon CV et mes entretiens d’embauche.

OK. Après, nous avons fait une session gratuite. Nous avons fait connaissance et tu as décidé de sauter le pas pour rejoindre l’aventure.

Tout à fait.

Peux-tu nous partager quels ont été les résultats que tu as obtenus suite à cette aventure Maman Expat’ ?

J’ai obtenu des réponses. Je pense que c’est l’une des grandes réalisations, de ne plus être dans ce questionnement, ce doute permanent, et d’avoir un projet qui est réel, qui prend vie et qui m’apporte de la joie.

Oui, et des clientes.

Et des clientes.

Quel a été, selon toi, le plus grand changement ou la plus grande prise de conscience avec laquelle tu repars et qui va te suivre dans ton chemin ?

Quand tu me taquines, tu me rappelles gentiment qu’à notre première rencontre, lors de la séance découverte, je t’avais dit « Le groupe, je n’en vois pas l’utilité ». Il faut se remettre dans la situation dans laquelle j’étais. J’étais pétrie de doutes et d’incertitudes et je me demandais, finalement, qui allait vouloir entendre tous mes méandres et les choses qui ne vont pas chez moi à part la coach, qui va être suffisamment bienveillant pour entendre cela et, moi-même, puisque je suis pleine de doutes, qui vais-je pouvoir aider, que vais-je pouvoir apporter ? Et puis, même, qui va célébrer mes réussites, si minimes soient-elles ? Finalement, cela a été vraiment une grande découverte de bienveillance et d’humanité puisque je repars avec des amies qui m’accompagnent sur ce chemin de vie et avec des partenaires, des mamans expertes qui co-créent avec moi. Nous sommes ensemble dans la construction de nos projets. Cela va bien au-delà de notre individualité. C’est vraiment un partage et une grande force.

Et que dirais-tu à celles qui, peut-être, me connaissent, me suivent depuis un certain temps ou me découvrent là, en vidéo avec toi, et hésitent, se questionnent ou n’osent pas ?

Je leurs dirai que l’hésitation est légitime parce que, finalement, nous avons l’impression de remettre notre vie, notre avenir dans les mains de quelqu’un que l’on connaît peu finalement, dans tes mains. A vous qui hésitez, j’ai envie de vous dire qu’il faut déplacer le problème. Il faut se dire que le projet est en nous et que c’est vous qui créez votre projet. Anne est le catalyseur de cette naissance. Si je peux me permettre la comparaison, lorsque l’on est sur une table d’accouchement, c’est nous qui poussons. La sage-femme est là pour aider mais c’est nous qui mettons au monde l’enfant. Bien sûr, il faut savoir s’entourer des experts qui vont apporter leur bienveillance, qui vont nous comprendre et qui vont savoir nous dire quand pousser. Anne, tu es là pour nous accompagner dans cette naissance. Anne est là au bon moment, quand il le faut, avec les bons outils. Elle nous apporte vraiment ce soutien qui permet, à l’arrivée, ce projet magnifique qui est notre projet de vie.

Merci. J’aime beaucoup cette comparaison parce que c’est vraiment cela, ce que l’on a vécu ensemble, cette idée de partenariat dans le sens où tout est en toi. Je ne suis que la partenaire de jeu, que la partenaire sur l’aventure.

Oui, mais c’est énorme. C’est toi qui nous amène à cette réalisation finalement. Nous avons beau avoir les choses en nous. Nous n’en avons pas forcément conscience. Tu nous donnes ce déclic parce que tu sais, au bon moment, et avec les choses dont nous avons besoin, tu arrives à voir cela et à les faire sortir.

Accoucher de votre projet.

Voilà.

C’est vraiment cela en plus. Nous sommes vraiment dans cette démarche-là. Le jour où ce fameux projet sort, il y a cette démarche de passer à l’action et mettre en œuvre.

Je te remercie Aude pour ton partage. Je me permettrai de mettre les liens de ton site et de tes réseaux sociaux pour que toutes celles qui nous découvrent et te découvrent puissent en savoir vraiment plus sur toi, en détail, et n’hésitent pas à te contacter. Je te souhaite une belle journée et, surtout, une belle aventure qui se poursuit, qui n’est que le début. Je te dis à bientôt.

Merci beaucoup Anne, merci pour ta présence et merci pour tout ce que tu nous apportes.

A bientôt.

A bientôt.

Conférence en ligne :

CREE L'ACTIVITE NOMADE QUI TE RESSEMBLE

Femme expatriée, maman expatriée

5 étapes clés pour réussir l'ativité nomade qui te ressemble

(tout en respectant ton équilibre)

Marketing par

You have Successfully Subscribed!